Archive de l’étiquette de multiples chemins

Paradmin

Didier : de multiples chemins

Vous avez commencé des études de théologie. La Bible, la dogmatique, l’histoire de l’Eglise, la théologie pratique, tout cela vous passionne. Mais à côté de vos cours, vous faites de la musique, vous militez dans une association d’aide aux sans papiers, vous soutenez des actions de développement en Afrique.

didier-cruzetEt bientôt, pensez-vous, il vous faudra faire un choix. Car dans votre esprit, le ministère pastoral s’exerce forcément dans une paroisse, à plein temps, et suppose d’abandonner vos engagements extérieurs.
Puis vous rencontrez des pasteurs qui vous racontent leur vie de pasteur. Vous découvrez alors les multiples facettes du ministère.
Le premier vous dit : « Moi, j’ai toujours été en paroisse. J’ai beaucoup aimé la diversité des personnes et des activités : le culte, la catéchèse, les visites à domicile et à l’hôpital, les contacts avec la mairie et les associations, la vente au profit du Diaconat, l’accompagnement de migrants ».
Vous réfléchissez alors. Le ministère pastoral ne se réduirait donc pas aux seules activités bibliques et théologiques? Vous pourriez aussi faire du travail social ?
Un autre vous dit : « Et comment ! Moi, je suis pasteur dans une grande ville, nous sommes plusieurs collègues, et nous nous sommes répartis le travail. Chacun a une dominante dans son ministère. Moi, par exemple, je fais quasiment un mi-temps au diaconat. Un autre collègue est plus spécialisé dans l’animation jeunesse et il y met à profit ses talents de musicien. On est complémentaire, on partage nos soucis et nos joies, c’est vraiment super le travail en équipe. »
Tiens donc ! Vous pourriez être pasteur sans avoir à tout gérer tout seul ? Vous voilà rassurés, car cette perspective vous faisait un peu peur. Mais vous avez encore quelques craintes, en particulier celle de ne prêcher l’Evangile qu’à ceux qui le connaissent déjà, vous qui brûlez de le partager avec le plus grand nombre.
Un collègue de la Mission populaire évangélique se mêle à la conversation : « J’aurais pu mener des actions d’évangélisation avec l’Eglise locale, mais je voulais vivre l’Evangile dans le milieu populaire et dans les quartiers difficiles. A la Miss Pop, je peux confronter les textes bibliques avec la réalité des travailleurs précaires. Je travaille avec des musulmans et des non-croyants. Nous fêtons Noël aussi bien que la fin du Ramadan. C’est un travail à la fois pastoral, éducatif, militant. »
Un autre enchaîne : « Moi, j’ai eu la chance d’être envoyé outre-mer via le Defap, notre Service protestant de mission, pour être quelques années au service d’une Eglise membre de la Cevaa. J’ai découvert une autre manière de célébrer le culte, de vivre en communauté, de comprendre le monde. Cette expérience m’a rendu plus attentif aux réalités multiculturelles de notre Eglise en France ».
Un collègue responsable d’un journal régional vient partager avec vous sa passion de la communication. Et un autre vous parle longuement, avec délicatesse et profondeur, de son ministère d’aumônier des hôpitaux ou des prisons.
Vous voilà comblé. Vous craigniez de vous engager sur une voie trop bien balisée, et vous découvrez les multiples chemins du ministère pastoral. Alors en route !

Didier Crouzet
pasteur, secrétaire général de l’Eglise protestante unie de France